AETS, Gestion des Risques - Renforcement institutionnel - Développement durable

AETS en français AETS in english

Accueil > Actualités >

Lutte contre la malnutrition au Tchad – Un projet financé par l’UE

Lutte contre la malnutrition au Tchad – Un projet financé par l’UE

Le Lot 1 du contrat cadre de la Commission Européenne intitulé “Services pour la mise en œuvre de l’aide extérieure ” (FWC SIEA, acronyme anglais), traite des questions liées à la gestion des ressources naturelles et à la résilience. Dans ce contexte, un des projets récemment attribués dans ce Lot concerne la malnutrition au Tchad et les moyens possibles pour aider le pays à atteindre des niveaux de sécurité alimentaire et nutritionnelle plus élevés.

Malgré son évolution d’un pays agro-pastoral à un pays pétrolier en 2003, la Tchad a eu des difficultés à récolter les bénéfices de cette découverte pétrolière et reste très bas dans le classement de l’Indice de développement humain. La chute brutale du prix du pétrole en 2014, associée aux attaques continues par la secte Boko-Haram, a continué à paralyser le développement du pays.


La stagnation du développement du Tchad a eu un impact important sur l’insécurité alimentaire du pays qui continue d’affecter une grande partie de la population – en effet, le nombre de personnes nécessitant une aide alimentaire entre 2015-16 et 2016-17 a dépassé le million. L’importante insécurité alimentaire a conduit à une malnutrition chronique dans le pays, touchant actuellement près de la moitié (40%) des enfants de moins de cinq ans.


Dans ce contexte le Programme indicatif national (PIN) du 11ème Fonds Européen de Développement (FED) pour la période de 2014-2020 se concentre sur 3 secteurs, dont le premier est la sécurité alimentaire, avec plus de 65% du montant total des fonds qui lui sont alloués. C’est dans ce secteur qu’AETS s’est récemment vu attribuer un projet visant à promouvoir le développement socio-économique du Tchad en réduisant la malnutrition dans le pays. Globalement, cette mission sera axée sur l’amélioration de la gestion de l’eau d’irrigation des régions de Guéra, Ouaddaï et de Wadi Fira, en mettant l’accent sur l’identification des sites qui permettraient un développement agricole optimal afin de réaliser des installations agricoles d’irrigation. Pour cela, AETS fournira des études préliminaires qui permettront une sélection appropriée des sites à développer et la réorganisation de la population dans la gestion de futurs développements pour une meilleure mise en œuvre du programme de Sécurité alimentaire et nutritionnel (SAN) du Tchad, financé par le 11ème FED.