AETS, Gestion des Risques - Renforcement institutionnel - Développement durable

AETS en français AETS in english

Accueil > Actualités >

Aider les autorités Chinoises à lutter contre la propagation de la PPA

Aider les autorités Chinoises à lutter contre la propagation de la PPA

Au cours du mois d’Avril, AETS a été chargée d’organiser un atelier dans le cadre de l’initiative « Une meilleure formation pour des denrées alimentaires plus sûres saines» (Better Training for Safer Food, BTSF – sigle anglais) à Pékin, Chine. L’atelier, d’une durée de 4 jours (9-12 avril), visait à améliorer les connaissances et la compréhension de la législation de l’Union européenne (UE) en matière de santé animale qui protège contre l’introduction et propagation de la Peste porcine africaine (PPA). L’atelier a été organisé dans le cadre du contrat en cours octroyé par la Direction Générale de la Santé et de la Sécurité Alimentaire de la Commission européenne (DG SANTE), et plus particulièrement, l’Agence exécutive pour les consommateurs, la santé, l’agriculture et l’alimentation (CHAFEA), qui vise améliorer les capacités des pays hors UE en matière Sanitaire et Phytosanitaire (SPS). En renforçant davantage les capacités de la Chine dans le domaine de la PPA, l’UE entend s’assurer que la Chine mette en place des programmes de surveillance et de contrôle efficaces et conformes à la philosophie de la législation communautaire et aux normes de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE).

La PPA est une infection virale dévastatrice qui affecte les porcs et les sangliers exposés au virus, provoquant une fièvre hémorragique qui entraîne souvent la mort de l’animal. Il n’existe actuellement aucun vaccin contre le virus. La PPA n’affecte pas les humains, ni les autres espèces animales. Elle peut être transmise soit par contact direct entre les animaux touchés, soit par la dissémination d’aliments contaminés (e.g. saucisses ou de la viande crue).

L’UE a établi des mesures préventives et de contrôle qui doivent s’appliquer en cas de suspicion ou de confirmation de PPA, dans les exploitations ou chez les sangliers. Il s'agit notamment de mesures d'information et de prévention et d'éradication de la maladie. La directive 2002/60/CE du Conseil du 27 juin 2002 constitue l'instrument législatif global qui permet de lutter contre la PPA dans l'UE.

La législation de l’UE susmentionnée est totalement conforme aux normes internationales de l’OIE. Néanmoins, afin d’assurer un niveau plus élevé de protection en matière de santé animale, l’UE va au-delà des exigences de l’OIE et applique des normes plus strictes.

L’initiative BTSF participe activement à la lutte contre la PPA avec la formation des fonctionnaires dans des Etats membres et d’autres pays. L’atelier à Pékin visait donc à aider les autorités compétentes chinoises dans la lutte contre une plus grande propagation de la PPA, ainsi qu’à fournir des connaissances approfondies qui pourraient contribuer au renforcement des capacités de prévention future de la PPA en Chine et dans la grande région.

L'atelier a été organisé à l'intention des participants chinois et s'adressait principalement au personnel des autorités chinoises compétentes. Au total, environ 35 participants ont assisté à l'atelier.